L'intégration des acteurs pour l'autonomie des personnes âgées

La démarche MAIA

La Méthode d'Action pour l'Intégration des services d'aide et de soin dans le champ de l'Autonomie  (MAIA) vise à améliorer le fonctionnement du réseau de partenaires déjà présents sur le territoire afin de maintenir au domicile les personnes âgées de 60 ans et plus, en perte d'autonomie mais aussi leurs aidants.

Cette démarche s'appuie sur les principes d'intégration de services d'aides et de soins qui conduit progressivement tous les acteurs concernés à co construire leurs moyens d'action, à harmoniser leurs outils et à partager au final leurs actions aux bénéfices de la prise en charge de la personne âgée.

Cette approche novatrice permet d'apporter une réponse décloisonnée, harmonisée, complète et adaptée aux besoins de la personnes âgée (accueil- information - orientation) quelle que soit la structure et l'endroit du territoire à laquelle elle s'adresse.

 

La méthode MAIA s'appuie sur 3 mécanismes interopérants :

La Concertation :

La concertation permet  d'aboutir à la corresponsabilité des acteurs et améliorer l'offre de services d'aide et de soins sur son territoire. La Concertation est le premier mécanisme de construction de l'intégration. Les instances de consertation engage la corresponsabilité de tous les acteurs.

Les Guichets Intégrés :

Il s'agit de fournir quelque soit le lieu ou l'on s'adresse une réponse harmonisée, unique et adaptée aux besoins des personnes âgées, en les orientant vers les bonnes personnes ou les bons dispositifs. Les Guichets Intégrés sont un mode d'organisation partagés entre tous les professionnels, chargés de l'information, de l'orientation, des usagers et de la coordination sur le territoire, et ce afin de rendre accéssible l'ensemble des services auxquels une personne âgée en perte d'autonomie peut prétendre.

La Gestion de cas :

C'est un suivi intensif pour les personnes âgées de 60 ans et plus en situation complexe. Les critères permettant de repérer la population à orienter vers un gestionnaire de cas sont déclinés dans la circulaire du 7/09/2015 avec  Annexe 7.

La Gestion de Cas permet de faire remonter les  éventuels dysfonctionnements du système observé sur le territoire pour que les professionnels décident d'actions correctives afin d'améliorer le système de prise en charge